• Les sept soeurs tome 3

     Star d'Aplièse est à un carrefour de sa vie après le décès brutal de son père bien-aimé, le millionnaire excentrique surnommé Pa Salt par ses six filles, toutes adoptées aux quatre coins du monde. Il leur a laissé à chacune un indice sur leurs origines, mais Star, la plus énigmatique, hésite à sortir du cocon qu'elle s'est créé avec sa soeur CeCe.
    Désespérée, elle décide de suivre le premier indice, qui l'entraîne dans une librairie de livres anciens à Londres… Un siècle auparavant, l'indépendante et entêtée Flora MacNichol jure qu'elle ne se mariera jamais. Elle est heureuse et en sécurité dans sa demeure du Lake District, vivant à proximité de son idole, Beatrix Potter, lorsque divers événements qu'elle ne maîtrise pas l'entraînent à Londres, dans la maison de l'une des hôtesses les plus réputées dans la haute société edwardienne : Alice Keppel.
    Flora est tiraillée entre un amour passionnel et ses devoirs envers sa famille, mais arrive à trouver sa place sur l'échiquier – qui comporte des règles que seuls certains connaissent, jusqu'à ce qu'un mystérieux gentleman lui révèle ce qu'elle a cherché durant toute sa vie…

    Nouvelle soeur, nouvelle histoire. Cette fois-ci, nous partons à la découverte du passé du Star. La plus sensible et la plus discrète des soeurs d'Apliese. Toujours collée à Cece, qui a été adoptée trois mois après elle, Star vit dans l'ombre de sa soeur. Elle parle très peu, la volubile Cece occupant toute la conversation et tout l'espace. Aussi, à la mort de Pa, lorsque Cece veut vite repartir à Londres acheter un appartement avec son héritage, Star se rend compte que l'omniprésence de sa soeur devient de plus en plus étouffante. Cece décide de tout, Star obéissant sagement. La lettre de Pa et les coordonnées lui indiquant son lieu de naissance vont permettre à Star de trouver sa propre voie…

    Hâte de me plonger dans le tome 4 et de lire où Cece va nous emmener pour découvrir ses origines, nouveau voyage sur un autre continent ...

    Merci de votre passage et profitez de l'été....


    4 commentaires
  • Duo de choc! ma fille et son chéri sont récup à 100/100 donc Quentin a fait un canapé avec des palettes, mais cela restait inconfortable.

    Lors du déménagement de ma fille , elle se débarrassait d'un canapé en mousse, mais au dernier moment elle a récupérer l'assise et le dos...

                   Il ne restait qu'a faire des coussins pour le canapé palette...               C'est là que j'interviens

    Sal zéro dépense chez Caillou juilletSal zéro dépense chez Caillou juillet

    La dimension de la mousse pour l'assise était pile poil, mais pas pour le dos

    système "D" pour découpé un bon couteau de cuisine avec une lame fine "couteau pour lever les filets de poisson"

    Sal zéro dépense chez Caillou juillet

    Le tissu , bon jusque là tout va bien, reste à savoir comment je vais fermer ma housse

    Sal zéro dépense chez Caillou juillet

    Sur l'ancien housse il y avait des fermetures donc je récupère...mais elle sont beaucoup trop longue on va coupé et faire un arrêt.

    Sal zéro dépense chez Caillou juillet

    Couture de la fermeture...

    Sal zéro dépense chez Caillou juillet

                                                      La housse va pile poil!!!                                                   mes jeunes sont super content du résultat!

    Sal zéro dépense chez Caillou juillet

    Sal zéro dépense chez Caillou juillet

     


    11 commentaires
  • Tome 2

    Alors qu'elle s’apprête à participer à l'une des courses en mer les plus exigeantes du monde, Ally apprend la nouvelle de la mort soudaine et mystérieuse de son père adoptif et retourne à la hâte auprès de ses soeurs dans leur maison familiale, une magnifique demeure sur le lac Léman. Elle est aussi, à leur insu, impliquée dans une histoire d'amour passionnée… À la suite des événements douloureux qui en découlent, Ally quitte sa vie sur la mer pour suivre les indices laissés par son père. Ceux-ci la mènent en Norvège où, au coeur de paysages à la beauté glacée, elle découvre peu à peu ses racines – et comment son histoire est inextricablement liée à celle d'une jeune chanteuse inconnue, Anna Landvik, qui vivait là 100 ans plus tôt...

    La famille d'Apliese est bien complexe et ce tome sur Ally sur sa recherche personnelle le confirme encore plus. Alcyone, dite Ally est la deuxième soeur, la plus joviale, la femme forte, celle que toutes les soeurs admirent. Elle aime la navigation et en a fait son métier mais elle est aussi une virtuose de la musique.

     J'étais dans l'attente au début du tome, à savoir quel pays j'allais visiter à travers sa plume, qu'allait être son fait historique et quelle partie de son histoire serait la réalité. Lucinda Riley nous décrit une belle page de l'histoire de la musique classique. Un plongeon en Norvège et les grands noms de la musique d'orchestre philharmonique. Un parallèle entre deux femmes Anna et Ally qui vont avoir des parcours chaotiques et l'une aidera l'autre à surmonter ses épreuves. Elle nous parle d'amour déchanté, de deuil, d'espoir, de confiance en soi, de pardon… Elle parle d'agissements de nos aïeuls qui ont un impact sur la vie des héritiers. 

    C'est sûr je suis fan de cette saga familiale et historique, et je commence le tome 3, pour 575 pages....

     


    4 commentaires
  •  

    Lucinda Riley vous en dit un peu plus sur la saga des Sept Soeurs

     

    Je vois Les Sept Sœurs comme un gigantesque livre de 4500 pages (1,2 millions de mots…), divisé en sept livres, chacun racontant une histoire indépendante.

    Écrire une série de romans qui se déroulent dans différents lieux à travers le monde n’est absolument pas un problème. Je voyage beaucoup pour promouvoir mes livres, et ce sont les endroits que je visite et les expériences que j’y vis qui attisent mon envie d’écrire. Par exemple, je suis allée à Rio de Janeiro, au Brésil, pour promouvoir La Maison de l’orchidée en 2011, et c’est là que j’ai rencontré l’arrière-petite-fille d’Heitor da Silva Costa, créateur de la statue du Christ Rédempteur, qui domine la ville de Rio. Elle m’a raconté l’histoire de la fabrication des mains et de la tête de la statue, dans le Paris des années 1920, et le mystère qui entoure l’identité de la femme qui a servi de modèle pour les longues mains élégantes. C’est ce qui a été ma source d’inspiration pour le premier tome de la série Les Sept Sœurs.

    J’ai toujours écrit à propos d’endroits exotiques et fascinants – des endroits dans lesquels mes lecteurs, et moi, avons envie de nous échapper. Le deuxième tome de la série, The Storm Sister*, est diamétralement opposé à la chaleur et au dynamisme de Rio. Il se passe en Norvège, un pays glacial mais magnifique, ainsi qu’en Grèce. Je partirai ensuite pour le parc national du Lake District, au Nord-Ouest de l’Angleterre, et les jolis jardins anglais, pour Ayers Rock en Australie et pour l’Extrême-Orient.

    Le processus de l’écriture en lui-même, et celui de la correction, apportent leur lot de défis, mais ce sont des défis qui m’enthousiasment et me passionnent. Je dois tisser la trame de fond de l’intrigue de chaque livre, prendre des notes sur chaque sœur, savoir où elles sont et ce qu’elles font. Cela me vaut quelques nuits blanches, car pendant que j’écris chaque livre, je dois m’assurer de bien garder en tête les histoires précédentes et celles qui vont suivre, pour ne pas me contredire ou me retrouver face à des obstacles imprévus qui entraveraient l’intrigue que j’ai prévue.

    Chaque histoire doit commencer au même moment, et avec la même phrase : « Je me souviendrai toujours de l’endroit où je me trouvais et de ce que je faisais quand j’ai appris que mon père venait de mourir. » Tout cela reste archivé dans ma tête, il est rare que je note quoi que ce soit.

    Les aspects astrologique et mythologique apportent d’autre dimensions à la série, et l’utilisation d’anagrammes rend le projet encore plus agréable pour moi. Malgré les défis qu’elle pose, la série des Sept Sœurs est en fait un projet très égoïste, car ajouter tous ces éléments est une chose que j’ai toujours rêvé de faire.

    Il y a également une intrigue cachée qui court tout au long de la série, comme un fil invisible, et je dois faire en sorte de laisser des indices cohérents et assez subtils dans tous les livres. Je ne veux pas en dire plus, mais elle concerne le père mystérieux qui a adopté les sept sœurs aux quatre coins du monde. J’ai déjà hâte de voir les spéculations dans les réseaux sociaux autour de la question « qui est Pa Salt ? »

    Mais si moi, je m’amuse énormément sur ce projet, d’autres sont plus inquiets. Une fan de 80 ans m’a écrit de Norvège pour me dire qu’elle craignait de ne pas vivre assez longtemps pour lire les sept livres. Mes éditeurs m’ont demandé « que se passera-t-il si c’est toi qui meurt avant d’avoir fini, Lucinda ? ». J’ai répondu que j’avais tout raconté à mon mari, mais je crois bien qu’il a déjà tout oublié !

     

    Lucinda Riley vous en dit un peu plus sur la saga des Sept Soeurs

     

     

    À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu’elles étaient bébés, Maia d’Aplièse et ses soeurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève. Pour héritage, elles reçoivent chacune un mystérieux indice qui leur permettra peut-être de percer le secret de leurs origines.


    La piste de Maia la conduit au-delà des océans, dans un manoir en ruines sur les collines de Rio de Janeiro, au Brésil. C’est là que son histoire a commencé… Secrets enfouis et destins brisés : ce que Maia découvre va bouleverser sa vie.


    Les Sept Soeurs est le premier tome de la série événement du même nom, qui a conquis 20 millions de lecteurs dans le monde entier. À travers ces romans au souffle unique, peuplés de personnages inoubliables, liés par les drames et l’amour, Lucinda Riley a affirmé comme jamais auparavant son immense talent, créant un nouveau genre littéraire à part entière.


    5 commentaires
  •  

     échange avec Toutoune51 juin 2020

    L'ATC de Toutoune51 

    du muguet j'adore et les petites pierres sont super jolies quelle patience!!!

     échange avec Toutoune51 juin 2020

     

    et voici la mienne , toujours envie de voyage.....

    échange sympa!


    12 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires